Le roseau commun exotique, appelé communément phragmite, est une plante herbacée vivace préférant les milieux humides, de même que les rives des plans d’eau et les fossés agricoles. Elle peut également coloniser des milieux plus secs. Cette plante peut mesurer 5 mètres de hauteur et atteindre une densité de 200 tiges par mètre carré. C’est une véritable menace à la biodiversité des milieux humides.

 

Cette plante se reproduit à la fois de façon végétative et sexuée. La croissance horizontale du rhizome (tige souterraine) peut atteindre plusieurs mètres par année. Cette propagation rapide permet à la plante de former rapidement des peuplements denses couvrant plusieurs hectares. Chaque tige peut supporter une inflorescence qui produira plusieurs milliers de graines annuellement. La dispersion des graines s’effectue par le vent, l’eau, la machinerie lors de l’entretien des fossés, les véhicules tout-terrain et la cueillette des tiges.

Freinons sa propagation!

  • L’extraction mécanique consiste à couper la tige sous la surface du sol ou sous l’eau. Il est recommandé de pratiquer plusieurs passages dans la saison estivale, ou un passage à la fin-juillet, si les ressources sont limitées.
  • Le bâchage nécessite la fauche des plants puis leur recouvrement par une toile géotextile pour plusieurs mois. Au retrait de la toile, il est essentiel de revégétaliser le site avec des plantes indigènes.
  • La fauche répétée est une méthode fréquemment utilisée pour l’entretien des fossés. Elle doit être faite à la fin-juillet ou début d’août. Le nettoyage de l’équipement doit se faire sur le site afin d’éviter la dispersion des graines.
  • Un fragment de 25 grammes de racine de roseau peut reformer un nouveau plant. Il est important d’en disposer au bac de déchets. Ne jamais la composter!
Phragmite ou roseau commun. Crédit photo: Memphrémagog conservation inc.
Phragmite ou roseau commun. Crédit photo: Wasyl Bakowsky, MNRF

Signalons sa présence!

Vous voulez savoir où se trouve le phragmite ou signaler une colonie ? L’outil de détection SENTINELLE du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques permet de faire et de consulter les signalements de plantes et d’animaux exotiques envahissants les plus préoccupants, dont le phragmite.

Accès à l’outil web
Applications mobiles Androïd et iOS

Infos

Geneviève Pomerleau, biologiste
Responsable des activités sur les espèces exotiques envahissantes au CREE
819 821.4357 #6